Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2017-09-15T04:59:00+02:00

ce que l'on a vu à Vava'u

Publié par undetension
ce que l'on a vu à Vava'u

Huit jours en mer, à proximité de l'île de Vava'u. A chaque fois, au moins une rencontre avec des baleines. Donc, carton plein.
Et il paraît que cela n'a rien d'évident. Sur le bateau, que nous avons rebaptisé "ma racaille", huit touristes, dont un couple de Français qui est revenu spécialement ici, à près de 20000km de la métropole, parce qu'ils n'avaient pas vu grand chose la première fois. A les écouter, là, c'est Byzance : une, deux, trois, quatre baleines !
Donc, nous avons été chanceux. Après tirage au sort, j'ai décidé de vous montrer ce que nous avons pu observer le 5è jour : la maman, son petit baleineau, et, un peu en retrait, ce que l'on appelle une escorte, généralement un mâle, peut-être le papa.


n.b. : sur les premières images, prises de la surface, on distingue à plusieurs reprises, dans le lointain, une baleine qui saute ou émerge légèrement, mais il faut de bons yeux. 

Puisqu'il s'agit du cinquième jour, je voudrais dire en cinq mots également, comment nous avons trouvé ce spectacle :
SUBLIME
SUBLIME
SUBLIME
SUBLIME
SUBLIME

Si l'expression beau à pleurer, a un sens, c'est ici

Voir les commentaires

2017-09-14T04:28:00+02:00

rencontres animalières : la plus belle expérience possible

Publié par undetension
rencontres animalières : la plus belle expérience possible

Avec des baleines !
Auparavant, je mettais au sommet les rencontres avec les raies manta, ex-aequo avec les otaries.
Mais, comme je le pressentais, c'est plus fort avec les baleines, et il n'y a sans doute rien au dessus de par le monde.

Avant de vous montrer la vidéo du "ballet" entre ces deux gracieuses géantes, voici quelques captures d'écran, au moment où elles s'apprêtent à sortir partiellement de l'eau en...
...natation synchronisée ? 

rencontres animalières : la plus belle expérience possible

J'espérais que ce soit le summum en matière de rencontre avec la vie sauvage, et ce le fut !

Et vous verrez, on perd beaucoup de la magie en images fixes, car les baleines semblent avoir un sens de la chorégraphie inné ! Seule compensation, on peut prendre son temps pour admirer leurs yeux !

rencontres animalières : la plus belle expérience possible

Je revois cette scène avec d'autant plus de plaisir que Cécile m'a -involontairement !- immortalisé au même moment !

Génial !

île de Vava'u aux Tonga, le 30-08-2017

rencontres animalières : la plus belle expérience possible

Voir les commentaires

2017-09-13T05:07:00+02:00

film huître creux

Publié par undetension

 

10 films aussitôt vus aussitôt oubliés (10/10)

 

Le budget ? Un quart de milliard de dollars ! C'est sûr qu'avec autant d'argent, on peut filmer des poursuites en voiture assez spectaculaires. Mais comme il n'y a pas d'histoire (le point commun de tous les Fast & furious), de façon à ce que même les cinéphiles au Q.I. d'huître comprennent, le numéro huître, oups, lapsus, pardon, le numéro 8 est aussi désespérément creux que les précédents. Comme s'ils sortaient tous de la même moule..euh, non...du même moule.

Heureusement, Charlize Theron n'est pas un thon, et on adore son filet de voix.
Je sais, c'est bateau de dire ça pour conclure, mais le film n'aura pas de palme.

Voir les commentaires

2017-09-12T06:09:00+02:00

oubliable, et d'ailleurs oublié

Publié par undetension
oubliable, et d'ailleurs oublié

10 films aussitôt vus aussitôt oubliés (9/10)

Quelle prétention d'appeler ce film inoubliable (en anglais, le titre français étant Rivales) : cette histoire d'ex-femme qui pourrit la vie de celle qui lui a pris son ex ne tient pas debout, la faute à une scénariste qui rate tout ce qu'elle entreprend (Oppression !).
On reste devant l'écran jusqu'à la fin uniquement parce que Rosario Dawson est agréable à regarder.

Voir les commentaires

2017-09-11T06:06:00+02:00

alerte sur l'avenir de l'humanité

Publié par undetension
alerte sur l'avenir de l'humanité

Ce penseur nous met en garde contre un nouveau "11 septembre", en mille fois plus puissant, et parfait d'une certaine manière car légal et consenti tacitement par l'opinion publique. Glaçant :

(...) "Durant les deux prochains siècles, la science pourrait nous amener à l'ère de la vie inorganique conçue par dessein intelligent. Non pas le dessein d'un dieu vivant au-dessus des nuages, mais notre dessein et celui du cloud computing (l'«informatique en nuage»).
Dans le processus, c'est Homo sapiens lui-même qui pourrait disparaître. Dans deux cents ans, en effet, la Terre pourrait être dominée par des entités qui seront plus différentes de nous que nous ne le sommes des chimpanzés ou des hommes de Neandertal, avec lesquels nous partageons aujourd'hui l'essentiel de nos structures corporelles et de nos facultés physiques et mentales. (...)
Récemment, la science a redéfini la mort comme un simple – quoi que complexe –  problème technique qui doit trouver sa solution technique. Inutile donc d’attendre Jésus-Christ pour vaincre la mort, une poignée de geeks dans un laboratoire peuvent y parvenir. (...)


On parle beaucoup d'un revenu minimum universel garanti, mais s'il n'est imposé qu'à l'échelle nationale au lieu d'être véritablement universel, cela ne suffira pas. Dans les trente prochaines années, les imprimantes 3D et l'intelligence artificielle détruiront des centaines de millions d'emplois dans les industries du textile et des transports.(...)
Les gouvernements américains taxeront-ils plus lourdement les géants du high-tech pour soutenir les chômeurs bangladais? C'est très peu probable.
Notre économie est mondialisée, mais la politique reste une affaire nationale. Si nous ne trouvons pas rapidement des réponses mondiales aux perturbations causées par l'IA, des pays entiers risquent de s'effondrer: le chaos, la violence et les vagues d'immigration déstabiliseront le monde entier. (...)
Les humains n'ont que deux sortes de compétences, physiques et cognitives: si les ordinateurs se mettent à nous surpasser dans les deux domaines, ils seront toujours mieux placés que nous pour occuper ces emplois. (...)
On peut aussi se demander s'ils disposeront de la résilience psychologique nécessaire pour affronter une vie de bouleversements constants. Nous connaissons déjà une épidémie mondiale de stress en 2017: combien de temps Sapiens peut-il encore tenir avant de craquer? Car en 2050, ce n’est plus simplement le concept d’un «emploi à vie» qui risque de devenir obsolète, mais celui d’une «profession à vie».
De fait, nous risquons de voir apparaître une nouvelle classe sociale: les inutiles. Ces milliards de gens ne seront pas simplement sans emploi, ils seront inemployables. Nous ne possédons aucun modèle économique pour gérer une telle situation. Cela pourrait bien devenir la plus grande question économique et politique du XXIe siècle.
De plus, ce n'est pas seulement la richesse mais aussi le pouvoir politique qui risque de se retrouver concentré entre les mains de la minuscule élite qui contrôlera ces tout-puissants algorithmes. Les individus perdant leur valeur économique et leur pouvoir politique, les gouvernements pourraient être tentés de cesser d'investir dans l'éducation et la santé.
Il ne faut pas oublier que si, au XXe siècle, les régimes démocratiques, comme les régimes totalitaires, investissaient dans ces domaines, c'est parce que les masses étaient vitales d'un point de vue économique et militaire. (...)
Nous pourrions en arriver à vivre dans des «dictatures numériques». Avec une bonne compréhension de la biologie, et assez de données biométriques et de puissance informatique, un algorithme pourra hacker un humain comme on pirate un ordinateur: comprendre comment il pense et ressent, puis le manipuler, le contrôler ou le remplacer. Par le passé, même si la Gestapo ou le KGB vous faisaient suivre 24 heures sur 24, ils ne pouvaient pas vraiment savoir ce qui se passait dans votre cerveau. D’ici 50 ans, cela pourrait devenir possible. La démocratie sous sa forme actuelle ne pourra pas y survivre. Elle devra donc se réinventer de manière radicale, ou céder sa place au règne des algorithmes.(...)

 

 

Depuis l'an 2000, les terroristes ont tué environ 50 personnes par an dans toute l'Union européenne. En comparaison, les accidents de voiture tuent 80.000 Européens par an. Et pour un Européen mort par le terrorisme, on compte au moins 100 décès dus à l'obésité et au diabète. Vous avez donc beaucoup plus de risques de mourir pour avoir bu trop de Coca-Cola que d'être pulvérisé par Daech ou Al-Qaida !
Le terrorisme, c'est d'abord un show. Il met en scène un terrifiant spectacle de violence qui capture notre imagination et la retourne contre nous. Pour calmer les peurs, l'Etat réagit par le déploiement d'un arsenal sécuritaire et une démonstration de force, comme la persécution de populations entières ou l'invasion de pays étrangers. La plupart du temps, cette surréaction au terrorisme est bien plus dangereuse pour notre sécurité que les terroristes eux-mêmes. C'est exactement ce qui s'est passé après le 11 septembre 2001 lorsque les islamistes ont poussé l'éléphant américain à détruire le magasin de porcelaine qu'est le Moyen-Orient. Désormais, ces mêmes islamistes prospèrent dans le champ de ruines. Et ce ne sont pas les éléphants en furie qui manquent ces jours-ci…
Le succès ou l'échec du terrorisme ne dépend que de nous. Si nous laissons les terroristes coloniser notre imaginaire et surréagissons à nos propres peurs, le terrorisme l'emportera. Si nous libérons nos esprits de l'emprise terroriste, et réagissons avec mesure et sang-froid, le terrorisme perdra". (...)

 

extraits d'une interview de Y.N. Harari, historien, parue dans L'Obs du 10-09-2017

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog