Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2008-06-30T21:13:00+02:00

taille respectable

Publié par undetension


Nous sommes loin d'en avoir terminé avec les vertébrés : la plupart des poissons ont été passés en revue (les osteichthyes), mais il reste à voir ceux qui n'ont pas de squelette osseux, les
chondrichthyes, poissons cartilagineux.
Déjà évoquée, la raie pastenague à points bleus est belle immobile, posée sur le sable, avec ses grands yeux clairs, et sublime lorsqu'elle s'envole, pardon, lorsqu'elle nage...(Shabour south, le 21-04-08)


La plongée à Maksour devait être l'occasion de voir des requins. Ils n'étaient pas là. Pour moi, ce n'était pas grave, car je n'ai jamais été fasciné par ces poissons. Le seul qui pourrait m'intéresser un jour est le requin baleine.
Cela dit, j'en ai vu un nager (Selim, le 23-04), mais j'ai raté 95% des photos faites sur cette plongée (on ne devine pas qu'on est sous l'eau tellement c'est flou), donc je ne peux pas vous le montrer. Honnêtement, cela ne m'a fait ni chaud, ni froid.
La deuxième rencontre (Shabour west, le 25-04) fut vraiment inattendue et insolite. Nous avions fini une plongée depuis quelques minutes, et étions sur le zodiac en train de ranger les stabs, quand revinrent les trois derniers nageurs qui avaient fait du P.M.T. (palmes, masque, tuba) à la
surface. ils montèrent sur le bateau tout content, racontant avoir vu un petit requin dormir entre des rochers dans deux mètres d'eau : je remis mon masque, mes palmes, mais ne pris pas mon gros appareil photo, de peur de l'abimer sur le corail. Mon petit minolta fit l'affaire, et je pus voir à mon tour le requin.


En extrapolant à partir de la taille des petits poissons (à gauche du cliché) qui font une quinzaine de cm maximum, on peut estimer la longueur du requin à un mètre minimum.
Mais tout est relatif : oui, le requin est grand par rapport aux petits poissons. On peut sans doute avancer qu'en valeur absolue aussi, il est "grand".
Et puis, subitement, à mon plus grand étonnement, il est apparu riquiqui !
Je vis en effet passer une
murène que je n'hésiterai pas à qualifier de monstrueuse ! Trois mètres de long, probablement !


Quelle rencontre incroyable, dans deux mètres d'eau ! Ces murènes sont paraît-il inoffensives : n'empêche, j'ai cru voir pour la première fois un monstre marin !


Voir les commentaires

2008-06-30T19:03:00+02:00

j'irai revoir ma Normandie...(2/2)

Publié par undetension


Les chambres d'hôte de M.
Sebire à Blainville figurent dans tous les guides (à commencer par le Routard 2008), et le méritent amplement.



Trouver cet accueil, ce luxe, à moins d'un km. de la mer, en bordure d'un golf, pour moins de 50€ par nuit avec le petit déjeuner, le prêt de vélos, la disposition du grand terrain pour le volley, le tennis-ballon et la possibilité de cuisiner, c'est donné...



Regardez cette pièce d'entrée, ce salon pour prendre le petit déjeuner


Voir les commentaires

2008-06-26T19:51:00+02:00

déplacement vers l'est : de la France vers la Russie

Publié par undetension
C'était la fête de la musique samedi dernier, alors parlons musique.


L'œuvre classique la plus jouée dans le monde n'est plus française : le Boléro, longtemps en tête, a cédé la place à une œuvre de ballet russe, Roméo et Juliette. La réussite de Prokofiev est telle que la pièce est souvent jouée en dehors de son contexte original d'accompagnement de ballet (l'orchestre étant alors caché dans la fosse), et est traitée comme de la musique pure, à jouer avec l'orchestre sur la scène, en tant qu'œuvre du grand répertoire. Mais dans ce cas, naturellement, seuls des extraits sont proposés.


Il existe trois disques sublimes, trois disques de l'« île déserte » de ces extraits symphoniques du ballet : Mravinsky, le plus idiomatique, Ancerl, le plus poétique, et Mitropoulos, le plus engagé. Minutage très court à chaque fois, mais sensations fortes garanties !

Pour la version intégrale du ballet sur deux c.d., Maazel (presque trop parfaite, jusque dans la prise de son )et Gergiev (moins universaliste, plus slave) se partagent le premier choix, car le Bolchoï dirigé par Rojdestvenski (le plus chorégraphique) est certes plus passionnant, mais très mal enregistré.
Et si on aime le ballet, il existe de multiples versions en dvd, la meilleure étant celle de l'Opéra de Paris, dans la chorégraphie inégalée de Noureev.

Sans doute se lasse-t-on moins d'écoutes répétées de l'œuvre de Prokofiev, que de celle de Ravel...




...La sortie récente d'un dvd vient cependant de relancer l'intérêt pour le Boléro : le concert de Celibidache est en effet fascinant de bout en bout, et comporte des versions tout aussi sublimes de la Rapsodie Espagnole et d'Alborada del gracioso.
Peut-être le disque de l'année, voire de la décennie !
Nous sommes cent coudées au dessus de Karajan, les musiciens jouent comme des dieux, tout est miraculeux ! Caractère impressionniste et mystérieux, dans une mise en scène sonore de la plus grande clarté, mariage de la brume et du ciel dégagé, rigueur  de la mise en place, discipline, concentration extrêmes de l'orchestre alliés à une constante sensation de liberté et de sensualité, Celibidache a résolu la quadrature du cercle.
Et ce n'est pas tout, le disque contient aussi deux interprétations idéales d'oeuvres majeures de Debussy : le Prélude à l'après-midi d'un faune, et la plus connue des trois Images pour orchestre, Iberia.
Jamais un seul dvd n'avait renfermé autant de merveilles.

Pour approfondir la découverte du Boléro, les grandes versions en cd ne manquent pas, Pierre Monteux en tête, la
discographie ci-jointe présente par ordre décroissant les meilleures interprétations.
Et si un jour vous avez l'occasion de voir la chorégraphie de Maurice Béjart, vous ne serez pas déçu. Ravel n'avait pas écrit cette pièce pour un usage de ballet, mais le résultat est fantastique.

Voir les commentaires

2008-06-23T22:00:00+02:00

j'irai revoir ma Normandie...(1/2)

Publié par undetension


D'immenses étendues sauvages, le bruit de la mer, le bruit du vent, un sable fin à fouler pieds nus, que du bonheur à quatre heures de Paris : le cap de Carteret (50)



Ici, à Blainville-sur-mer (50), des cultures d'huître à perte de vue...



...et, en creusant dans le sable, des palourdes, à consommer sans modération, pour peu que l'on soit équipé.



Il suffit d'arriver au moment de la marée basse, à l'un des endroits où la mer se retire le plus loin, et ici, cela peut représenter cinq kilomètres, car l'amplitude est l'une des plus fortes du monde : 15 mètres au moment des grandes marées !


Dans les casiers, des dorades et des araignées : vivement le dîner !

Le soleil étant encore haut, un petit tour à la pointe d'Agon s'impose.



Avant de se mettre à table, fête de la musique oblige, un petit tour dans un café de Blainville, transformé en mini salle de concert pour un soir. Au programme, d'indémodables chansons de Brassens.


Le repas est un régal : huîtres, palourdes sauce au curry, araignée, moules, ou plus exactement moules-frites, car Gégé, le président de l'association des amis de Georges Brassens (visitez leur
site) en raffole.


Et que dire du cadre ? Une maison en pierre du XVIII° siècle. Je crois que j'ai eu la plus belle chambre...Celle qui n'est jamais louée...la chambre d'amis...celle dans laquelle on peut faire un feu de cheminée...





Voir les commentaires

2008-06-20T16:20:00+02:00

allo l'hôpital ?

Publié par undetension


- Bonjour ! C'est la réception ? J'aimerais parler avec quelqu'un à propos d'un patient qui se trouve chez vous.

J'aurais souhaité connaître son état de santé, savoir s'il va mieux ou si son problème s'est aggravé.
- Quel est le nom du patient ?
- Il s'appelle Jean Dupont et il est à la chambre 302.
- Un instant je vous prie, je vous passe l'infirmière.
Après une longue attente :
- Bonjour, ici Vanessa l'infirmière de service. Que puis-je pour vous ?
- J'aimerais connaître l'état du patient Jean Dupont de la chambre 302.
- Un instant je vais essayer de trouver le médecin de garde.
Après une plus longue attente :
- Ici le Dr. Choukroun, le médecin de garde ; je vous écoute.
- Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l'état de Monsieur Jean Dupont, qui se trouve chez vous depuis 3 semaines à la chambre 302.
- Un instant, je vais consulter le dossier du patient.
Après encore une autre attente :
- Huuuummm, le voici : il a bien mangé aujourd'hui, sa pression artérielle et son pouls sont stables, il réagit bien aux médicaments prescrits et normalement on va lui enlever le monitoring cardiaque demain. Si tout continue comme ça encore 48 heures, son médecin signera sa sortie d'ici le Week-end.
- Aaahhh ! Ce sont des nouvelles merveilleuses ! Je suis fou de joie. Merci.
- Par votre façon de parler je suppose que vous devez être quelqu'un de très proche, certainement de la famille ?
- Non, Monsieur ! Je suis Jean Dupont lui-même et je vous appelle du 302 ! Tout le monde ici entre et sort de ma chambre, et personne ne me dit rien. Je voulais juste savoir comment je me portais.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog