Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2008-09-30T20:44:00+02:00

Pour oublier le mauvais temps, les bureaux non chauffés...

Publié par undetension

Un peu de pureté, de chaleur musicale, grâce au groupe Dead can dance. Achetez le c.d., Within the realm of a dying sun il est génial...


...Il comble tous les besoins d'évasion. Cinquante écoutes successives ne suffisent pas à en percer tous les mystères, à en apprécier les atmosphères extraterrestres.
Pas besoin des images de youtube pour avoir des visions cosmiques à l'écoute de ce miracle.

Voir les commentaires

2008-09-29T21:59:00+02:00

musique entraînante (on peut dire "chapeau !")

Publié par undetension


Maintenant que je prends le métro pour aller bosser, c'est baladeur autour du cou et casque sur les oreilles.
Il y a tellement de musiques entraînantes...Propellerhand par exemple.
Et puis pendant le trajet, on peut aussi lire, regarder des photos : crise financière oblige, on recherche en ce moment des images de 1929 : et que voit-on ? que la mode du chapeau, de la casquette est passée.
Pour le reste, rien n'est changé, ceux qui ont mis leurs économies à la bourse se tournent, inquiets, vers Wall Street. Et les classes moyennes, honnêtes contribuables, voient qu'elles seront, une fois de plus, les dindons de la farce.




Dans un style narquois que l'on n'attend pas dans ce journal, un article résume bien la situation outre-atlantique :

LE HOLD-UP DU SIECLE

"Le contribuable américain doit sauver les banquiers pourris, sinon il lui en cuira ! Dobeliou l'a dit devant toutes les chaînes de télévision américaines réunies. C'est très fort. Le citoyen américain a intérêt à régler l'addition laissée par ces voyous de Wall Street.

Sinon, il risque de perdre son travail, sa dignité, sa maison, jusqu'à son pantalon. Et que le Congrès ne vienne pas se mettre en travers de cette rédemption annoncée. Messieurs les parlementaires démocrates, s'il vous plaît, agissez ! Vous devez voter dare-dare mon plan d'urgence de 700 milliards de dollars. Si vous traînez, c'est le gouffre. Si vous rechignez, l'horreur. On admirera, au passage, le combat intérieur, digne des plus grands mystiques, dont Dobeliou est la proie.Bien sûr, son instinct naturel le pousse à laisser mourir les grands corps sociaux malades. "Je pense qu'on doit accepter la disparition des entreprises qui prennent les mauvaises décisions. Dans des circonstances normales, j'aurais suivi cette voie. Mais nous ne sommes pas dans des circonstances normales." Il aurait tant aimé que d'autres banquiers incapables et délinquants - car l'un ne va pas sans l'autre - subissent le sort de Lehman Brothers, mais voilà, il ne peut pas, il ne peut pas ! C'est effrayant, bien sûr, quand on croit à l'économie de marché avec la foi du charbonnier, de devoir faire payer au contribuable les turpitudes de tous ces escrocs de la haute finance. Mais il le faut, il le faut ! L'auteur de ces lignes exagère ? A peine.

"Le marché ne fonctionne pas correctement. En fin de compte, notre pays pourrait être confronté à une longue et pénible récession. Chers concitoyens, nous ne devons pas le permettre." En clair, payez ! Il faut à tout prix verser fissa la caution de tous ces bandits en élégants costumes à fines rayures qui sont en garde à vue au commissariat du coin. Si vous ne les sortez pas du trou, c'est vous qui y tomberez ! Payez, mais payez donc ! Le Congrès fait des manières ? Il voudrait qu'on en laisse quelques-uns, au trou. Et surtout, qu'on établisse des règles bien claires pour que cela ne se reproduise plus. Dobeliou approuve ! Il combat contre lui-même, au nom des intérêts supérieurs de la nation et du capitalisme, qui ne font qu'un, évidemment, qu'alliez-vous penser ? Dobeliou est prêt à tout ! Il veut bien qu'on pose ces freins, qu'on punisse ces voyous, mais par pitié, messieurs les démocrates, majoritaires au Congrès, payez ! payez ! C'est beau, non ?

Dans la banlieue de Chicago, au cimetière Mount Carmel, un certain Al Capone doit se retourner dans sa tombe en grinçant. Faire payer aux pauvres les turpitudes des riches en les menaçant, dans le cas contraire, de devenir encore plus pauvres. Il fallait y penser. Le hold-up du siècle !"

Dominique Dhombres
Article paru dans l'édition du Monde du 26.09.08

 


Voir les commentaires

2008-09-28T20:58:00+02:00

A very nice restaurant (pour prolonger l'été)

Publié par undetension


Le Coco beach.


Une vue éblouissante sur la baie des anges et le port de Nice, rien que le bruit des vagues quinze mètres plus bas, ce restaurant offre des poissons grillés à la saveur et la fraîcheur incomparables. Je me suis laissé tenté par le bar (appelé "loup" dans le sud) : c'était divin.


Un régal, tant pour le palais que pour les yeux.


Voir les commentaires

2008-09-24T19:44:00+02:00

Prise de pouvoir dans le qua.ca.

Publié par undetension
Petit à petit, je prends possession de mon nouveau quartier.



Le midi, je ne me lasse passe d'un trajet piéton de dix minutes entre mon bureau et la cantine, qui me fait passer devant le Palais Royal et la Banque de France : j'appelle ce coin du premier arrondissement un qua.ca. (nerveux ?).
Bien que nous ne soyons pas loin de la Bourse, nous n'allons pas parler du CAC quarante, dont le cours chaotique actuel doit agir comme un puissant laxatif auprès d'épargnants stressés.
Non, mon qua.ca., je vais vous le montrer, c'est le quartier cartésien. Parce qu'on y rencontre la plupart des grands juristes français, mais aussi parce que l'architecture est empreinte d'une rigueur qui n'épargne rien : les jardins sont naturellement « à la française »...


...La touche de fantaisie ne peut être apportée que par la vie humaine...



...Sinon, tout n'est que géométrie, symétrie...


...du XVII°...


...au XX° siècle...


Photos faites cet été (le 21 septembre, l'automne commençant le 22)

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog