Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2014-11-28T05:52:20+01:00

high temperature, high line (1/15)

Publié par undetension
high temperature, high line (1/15)

Ce 9 juillet 2014 était bien caniculaire à New York. Ses habitants ont donc pris le chemin légèrement venté et ombragé de la High Line, directement inspirée (pour une fois, ce sont eux qui nous copient, cocorico) de la promenade plantée parisienne, autrefois dénommée coulée verte.

high temperature, high line (1/15)

On ne peut pas parler de nouvelle Babylone, mais au moins de jardins suspendus.

high temperature, high line (1/15)

Dans les deux cas, une voie ferrée aérienne désaffectée est reconvertie en espace vert par la municipalité. Les piétons, juchés sur le viaduc, dominent ainsi l'espace urbain, et profitent d'une tranquillité exceptionnelle pour ce genre de métropole.

high temperature, high line (1/15)

L'interdiction faite aux marchands du temple d'installer leurs petites échoppes ici contribue grandement au succès de la formule.

high temperature, high line (1/15)

Arrêtons-nous quelques instants sur un banc, et regardons qui passe par ici profiter d'un peu de calme et de fraîcheur.

high temperature, high line (1/15)

Voir les commentaires

2014-11-27T05:34:30+01:00

petite Italie en voie de sinisation

Publié par undetension
petite Italie en voie de sinisation

Vous ne rêvez pas : ci-dessous, il n'est pas écrit Welcome in Chinatown, malgré le nombre incalculable de magasins chinois, mais...in Italy !

Eh non, nous ne sommes plus au temps du Parrain de Coppola, le quartier italien, il y a un siècle, prospérait. La fête est finie aujourd'hui, et Little Italy se réduit comme un peau de chagrin, sous la poussée des commerçants chinois !

(ci-dessus, Mulberry street vers 1900)

petite Italie en voie de sinisation

New York, le 9-07-14

Voir les commentaires

2014-11-26T06:44:42+01:00

musique générationnelle

Publié par undetension
musique générationnelle

En regardant le d,v,d, du toujours hypnotisant concert de 1993 On the night, de Dire Straits, j'ai constaté avec effroi que ce monument du rock teinté de blues était complètement inconnu de mes enfants, pourtant assez instruits en matière musicale, Il paraît que c'est normal, vingt ans suffisent à changer complètement les goûts,

Ce chef d'oeuvre aura beau être intemporel aux yeux des rédacteurs des histoires de la pop et du rock, ainsi que de vieux nostalgiques comme moi, il s'enfoncera inexorablement dans l'oubli s'il ne trouve pas un nouveau public,

En faisant l'analogie avec le cinéma, je comprends mieux, par exemple, la désaffection des nouvelles générations pour le cinéma muet, Parce qu'on veut du son, un jeu d'acteur plus fin, et éventuellement une image en couleurs,
Mais là, Dire Straits aux oubliettes, j'ai un peu de mal, Les jeunes manquent quelque chose, proposé au prix pourtant modique de 10€

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog