Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-12-31T06:31:06+01:00

"les nouvelles technologies n’aident en rien les individus à communiquer"

Publié par undetension
"les nouvelles technologies n’aident en rien les individus à communiquer"

On se souvient du génial A touch of sin. Zhangke nous touche encore au coeur avec cette nouvelle fresque de la Chine contemporaine, plus mélodramatique que la précédente : normal, le thème principal en est l'amour, qui semble de plus en plus difficile à atteindre, à mesure qu'il devient plus facile d'accumuler les richesses matérielles et de circuler. L'effet de ciseaux est-il inéluctable ? L'individualisme triomphera-t-il (en même temps que son corollaire, la solitude) ? Oui, semble-t-il suggérer dans son film Au delà des montagnes, qui couvre la période 1999/2025. L'herbe est-elle plus verte ailleurs ? Il a répondu négativement dans une interview :

"C'est un paradoxe à la chinoise, les gens émigrent dans l'espoir de trouver une vie meilleure mais le pari s'avère souvent perdant"

"les nouvelles technologies n’aident en rien les individus à communiquer"

Voir les commentaires

2015-12-30T06:29:22+01:00

Jeunes adultes pas à la fête avec leur coach

Publié par undetension
Jeunes adultes pas à la fête avec leur coach

Deux des meilleurs films américains de 2015 présentent des visions des rapports humains masculins vraiment très pessimistes, très violentes psychologiquement, alors attendez un peu que les fêtes soient passées avant de les regarder.

Mais il faut les voir, ils sont absolument passionnants, et très originaux.

Ce que l'on y voit, et qui est rare, c'est principalement l'envers du décor, l'entraînement, les exigences ahurissantes des profs, aux motivations pas toujours nobles, aux méthodes musclées, humiliantes : en somme, le côté obscur de la force.

On cite souvent en exemple le « fighting spirit » des anglo-saxons, censé fabriquer des winners, pour le plus grand bien, non seulement des jeunes à former, que des adultes d'âge mûr les préparant à la vie, à un métier, un sport...

La vue du haut de la pyramide, pour celui qui est arrivé au sommet, est certes très belle, mais quand on regarde en bas, que l'on s'intéresse aux 90 % qui sont restés en bas, on est pris de vertige et de nausée. Seule la victoire est belle.

Et encore, parfois, à quel prix ?

Regardez ce jeune lutteur immature dans Foxcatcher, ou cet apprenti batteur de jazz dans Whiplash, qui suent, suent, sacrifient beaucoup de choses, et s'en prennent quotidiennement plein la tronche avec la personne censée les emmener vers le succès...Cela donne à réfléchir. La fin justifie-t-elle les moyens ?

Jeunes adultes pas à la fête avec leur coach

La maturité de ces deux jeunes réalisateurs, 48 et 30 ans, est étonnante : sens de l'écriture, de la mise en scène, du rythme, ils iront loin !
Quant aux acteurs (dont un venant du comique, à contre emploi), ils sont tous impeccables. Du grand cinéma, qui omet intelligemment de répondre aux questions qu'il pose.

Des deux films, j'ai préféré Whiplash, sans doute parce que j'adore le jazz, et particulièrement la batterie, dont on vient déjà de parler hier, dans sa version rock. Fuck !

Jeunes adultes pas à la fête avec leur coach

Voir les commentaires

2015-12-29T07:01:13+01:00

L'immortel Lemmy s'en est allé : à sa façon, basique, très forte, rapide

Publié par undetension

Le "fuckin' rock'n roll" est en deuil. Plus précisément le heavy metal, Lemmy Kilmister (mister Overkill !), le leader charismatique du mythique groupe Motörhead, étant décédé hier.
Groupe ayant trôné quarante années d'affilée au firmament des musiques les plus électrisantes du monde, pour lequel Lemmy prônait "une musique basique, très forte, rapide, paranoïaque, du rock'n'roll de drogué".

On prendra en route la vidéo ci-dessous, à 2min.20sec. du début, pour écouter la fin du concert donné à côté de Portsall en 2008.
Bissé deux fois en version purement instrumentale, Overkill, tube sorti en 1979, donne toujours autant de frissons...

Cliquer ici pour voir avec un excellent son l'intégralité du concert qui a enflammé la Bretagne, avec un tellurique solo de batterie à partir de 39min.15sec., et le tube inoxydable Ace of spades à partir de 59'40 : les menhirs en granit ont tremblé !

La batterie, décidément l'instrument dont on parle en ce moment.

Pour des interviews et anecdotes sur Lemmy, Arte avait réalisé un bon reportage.

Arte...la télé culturelle ! Lemmy était cultivé...Lemmy est CULTE

Voir les commentaires

2015-12-28T07:15:06+01:00

homme sage ? A voir...

Publié par undetension
homme sage ? A voir...

« Le succès d'Homo sapiens tient à une révolution cognitive qui a eu lieu voici 70000 ans. L'immense avantage qu'a Homo sapiens sur ses concurrents Neandertal, Homo erectus ou les autres, c'est sa pratique du bavardage, mais surtout sa capacité à créer de la fiction, qui est à la base de toutes les sociétés. Cinquante personnes peuvent coopérer en se connaissant, comme les membres d'une famille ou des amis. Mais que des milliers de personnes se fédèrent, cela ne peut se faire qu'avec l'aide de fictions, de mythes communs tels que la croyance en Dieu, au paradis, à l'argent, à la nation ou aux droits de l'homme, qui n'ont d'existence que dans notre imagination. C'est une spécificité de Sapiens ; il est le seul à pouvoir utiliser le langage non seulement pour décrire la réalité mais aussi pour en créer une totalement nouvelle. (...)

homme sage ? A voir...

Le mythe contemporain le plus puissant que nous ayons jamais inventé est le capitalisme consumériste. Son credo - « quel que soit votre problème, la solution est d'acheter quelque chose »- transcende toutes les frontières. C'est même la première religion que ses adeptes pratiquent aussi fidèlement ! (…).

Homo sapiens est très puissant et capable de créations merveilleuses, mais c'est aussi l'espèce la plus meurtrière des annales de la biologie. Et cela ne date pas des deux derniers siècles, comme nous avons l'habitude de penser la catastrophe écologique. Nous sommes en réalité responsables de désastres dans l'écosystème depuis déjà des milliers d'années. Ainsi, quand les premiers humains ont atteint l'Australie, il y a environ 45000 ans, ils ont causé l'extinction de plus de 90% des grands animaux présents ! Il en fut de même en Amérique, où 70% des espèces furent exterminées. Homo sapiens est un véritable serial killer du point de vue écologique. Et l'industrialisation n'a fait qu'accélérer le phénomène. A présent, plus de 90% des grands animaux du monde sont soit des humains soit des animaux domestiques, comme les cochons, les vaches et les poulets. (…) Nous sommes réellement en train de détruire la nature sauvage ; la planète entière a été transformée en une immense usine pour servir nos seuls besoins. (…)

homme sage ? A voir...

La révolution agricole est la plus grande escroquerie de l'histoire ! Bien sûr, elle a accru le pouvoir de la collectivité. Sans agriculture, on ne peut bâtir des villes, encore moins des royaumes ou des empires. Mais les individus en ont incontestablement pâti. La vie d'un chasseur-cueilleur était effectivement moins pénible que celle d'un paysan : non seulement le paysan a dû travailler plus dur, à des tâches plus répétitives, mais son régime alimentaire s'est également dégradé, contrairement à ce qu'on pourrait croire.
Le blé était une modeste plante qui ne poussait que dans une toute petite partie du Moyen-Orient. Aujourd'hui, il recouvre des surfaces gigantesques aux Etats-Unis ou en Australie. C'est le grand gagnant de la révolution agricole !
Pour Homo sapiens, le bénéfice est plus discutable. Certes, la bourgeoisie occidentale jouit aujourd'hui de meilleures conditions de vie. Mais pour des milliards de gens dans le monde, l'existence aurait été plus facile il y a vingt mille ou trente mille ans. Les ouvriers exploités de Chine ou du Bangladesh, qui travaillent quatorze heures par jour pour un salaire de misère dans des conditions d'hygiène et de sécurité déplorables, à confectionner des vêtements ou des jouets destinés à l'exportation de masse, sont plus mal lotis que les chasseurs-cueilleurs qui vivaient au grand air, mangeaient de façon diversifiée, et étaient maîtres de leur temps. »(...)

 

extraits d'une interview de Y.N. Harari, historien, parue dans L'Obs du 29-10-2015 intitulée Homo sapiens a pu dominer la planète grâce au commérage . Articles comparables ici et .

homme sage ? A voir...

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog