Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-04-09T11:50:00+02:00

Améliorer les scores économiques de la France

Publié par undetension

Indignez vous ! La parole est à Denis Kessler, P.d.g. de Scor, ancien vice-président du Medef.

Bien sûr, il représente le grand patronat, (raison pour laquelle, sans doute, il s'indigne que que d'autres* puissent s'indigner), mais il mérite d'être écouté, et ce d'autant plus qu'il prêche injustement dans le désert, alors qu'il est l'un des plus lucides analystes de l'état réel du pays.

 

Denis-Kessler.jpg

 

- "La campagne présidentielle affronte-t-elle les problèmes de fond?

- L’économie aurait dû être au centre de la campagne [présidentielle]. La France stagne, elle est criblée de dettes, les déficits publics sont intenables, le chômage est élevé, la compétitivité et l’attractivité sont en berne, la désindustrialisation, en marche. Or, les problèmes de fond sont esquivés et beaucoup de débats semblent surréalistes.

La campagne surfe sur les imprécations sur le registre "Indignez-vous!"*, les divagations pseudo-révolutionnaires, les accusations psalmodiées, les admonestations répétées, et le manichéisme exalté. On veut "condamner ceux qui s’enrichissent en dormant", thème favori des prédicateurs du Moyen Âge. On cherche des boucs émissaires pour les sacrifier sur l’autel du populisme – banquiers, patrons, grandes entreprises apatrides, investisseurs, notateurs...

On accuse l’européanisation, la mondialisation, la globalisation.

- Quel en est le résultat ?

- Cela conduit à des solutions simplistes, relevant du chamanisme : "il suffit d’être protectionniste", "il suffit de sortir de l’euro", "il suffit de spolier les riches", "il suffit d’interdire les licenciements", "il suffit de nationaliser les banques", etc. Et surtout, "il suffit de prélever plus d’impôts, de taxes, de cotisations…" dans un pays où les dépenses collectives dépassent 55% du PIB! Et on fait croire que l’État peut tout. Prétendre que plus d’État va résoudre les problèmes du pays est consternant quand on voit dans quelle situation il est. (…)

- Doit-on tout remettre à plat, supprimer les niches fiscales?

- Le système fiscal et social français est complexe, incompréhensible, inefficace. Il y a beaucoup trop d’impôts et de taxes, beaucoup trop de planchers et de plafonds. Il est urgent de rebâtir un système où l’on sait qui paye quoi, à quel titre et avec quelles contreparties, et qui reçoit quoi, à quel titre et avec quelles contreparties.

Cela suppose de repenser entièrement l’État, ses missions, ses fonctions, son organisation, ce que nous avons oublié de faire depuis l’après-guerre. Il faudrait que ce soit la même administration qui prélève les impôts et les cotisations et qui distribue les prestations sociales, et qu’elle fasse preuve de la même rigueur lorsqu’il s’agit d’accorder un transfert social que lorsqu’il s’agit de vérifier un impôt. L’administration fiscale compte 120.000 collaborateurs…"

 

Extraits d’une interview au Journal du dimanche du 8-04-2012

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog