Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-08-11T03:23:00+02:00

le harcèlement de rue, une forme insidieuse de contrôle social de la femme

Publié par undetension
femme-de-la-rue-Sophie-Peeters.jpg
 
Sophie Peeters pétasse ?
Salope ?
 
femmes de la rue sofie-peeters

Non, c'est juste une passante, une "femme de la rue". Mais cette jeune belge subit au quotidien, comme des centaines de millions d'autres femmes partout sur la planète, l'incorrection masculine, le sale machisme. Son reportage en caméra cachée dans la banlieue de Bruxelles a beaucoup fait réagir. Exemple :
 
« L'argument le plus pénible, quand on évoque le harcèlement de rue ou tout autre type de harcèlement banalisé, est celui qui consiste à dire "Mais alors, on n'a plus le droit de draguer ?", ou encore "Vous devriez être flattées !".
Je ne comprends pas qu'on puisse assimiler la drague au harcèlement, et je ne comprends pas non plus qu'on puisse prétendre à une quelconque difficulté de faire la différence entre les deux. Parce que, dans mon esprit, la différence est d'une limpidité totale.
Eh non, draguer n'est pas un délit. Eh oui, cela peut être flatteur : il n'y a pas de mal à faire savoir à une personne qu'on la trouve séduisante. Mais pour moi la différence est nette : la drague est une main tendue, le harcèlement est une main qui s'abat.
Concrètement, dire bonjour à une femme et tenter une approche courtoise, en l'invitant par exemple à prendre un café ou un verre et en l'informant qu'on la trouve jolie, ne m'apparaît pas un comportement de harceleur tant que l'attitude se cantonne à une proposition. Proposition qui intègre trois éléments essentiels :
1. Pour faire une rencontre, il faut être deux.
2. Sans consentement de la femme, il n'y a pas de drague possible.
3. L'absence de consentement (la femme ignore la proposition) ou le refus explicite (la femme décline la proposition) met un terme à l'approche et ne constitue en aucun cas une justification à des insultes, des propos sexistes, et une affirmation péremptoire de disponibilité sexuelle de la femme.
Il me semble donc assez simple de distinguer la drague (proposition, main tendue) du harcèlement. Entre "Je vous trouve séduisante / charmante / vous me plaisez, ça vous dirait de prendre un café ?" et "T'es bonne, vazy, fais pas ta difficile, une petite gâterie vite fait / Connasse mal baisée, tu te prends pour qui ? / Allez, je sais que vous en avez envie", il n'est pas compliqué de faire la différence.
Celles et ceux qui objectent que les femmes devraient se sentir flattées par ces prétendus "hommages" assimilent la drague au harcèlement ou, pire encore, nient l'existence de ce harcèlement, dans le but de disqualifier la parole des femmes, et seraient donc bienvenu(e)s à ouvrir un peu les yeux. »
 
extrait d’un article de Gaëlle-Marie Zimmermann paru dans le Nouvelobs du 2-08-12
 

Voilà : dans leur foyer, quatre vingt onze pour cent des femmes échappent aux violences conjugales, mais aucune, nullepart, ne peut échapper, en sortant dans la rue, à des regards lourds. C'est désagréable, mais ce n'est pas de la violence.
Par contre, cela en devient si le type indélicat y joint la parole (voire le geste). Elle commence là, très insidieusement, la violence, par le harcèlement. Au hasard, gratuitement, anonymement.
Et nous ne parlons là "que" de la rue : on sait très bien que la situation ne s'arrange pas vraiment pour la femme dans le monde du travail...Parlez-en à certaines anciennes collaboratrices de D.S.K. par exemple...
 
femmes-de-la-rue.jpg

Voir les commentaires

commentaires

Bleu 09/03/2017 09:57

Oui mais le truc c que souvent la drague consiste pour celui qui a le plus envie de baiser c a dire le plus souvent l hommmea devoir supplier, lécher les pieds de la femme pour que celle-ci accepte de baiser
et en plus celle ci voyant qu elle domine le gars par le sexe va pouvoir le faire languir exprès meme si elle a vraiment envie de lui juste pour le fun ou pour l humilier en refusant au final ou par peur d etre prise pour une pute ou juste parce qu elle estime que le mec doit souffrir avant de prendre son pied

Wangou 06/01/2016 21:34

Votre commentaire J,envie Partagé La Sensation Avec La Belge.

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog