Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-10-31T00:01:00+01:00

on peut échapper à Sandy, pas à Tina

Publié par undetension

Manhattan-goes-dark.jpg

 

Où fêter Halloween dans une ambiance américaine ? Sûrement pas à New-York, y'a même pas de lumière et nombre de quartiers sont inondés !

 

sandy

 

La faute à Sandy, considéré comme le plus important ouragan tropical ayant jamais touché l'Etat de New York par le National Hurricane Center.

 

Sandy-New-York.jpg


Alors pourquoi pas Disneyland Paris ?

 

anniversaire-disneyland12-022.JPG

 

Le temps est plus clément ici,

 

anniversaire-disneyland12-020.JPG

 

Et la déco est très réussie.

 

anniversaire-disneyland12-025.JPG

 

Idéal pour faire le plein de sensations sans prendre de risques (6 trouilles).

 

anniversaire-disneyland12-024.JPG

 

Certes, ainsi on échappera à Sandy, mais pas à Tina. Avec ses musiques sirupeuses et ses images d'un monde parfait, Tina caresse la planète entière de son trompeur gant de  velours, souvent lancé de Washington, Los Angeles ou New-York (lorsque la météo le permet).

Trois jeunes philosophes français rappellent les terribles méfaits de néolibéralisme, devenu pensée unique. C'est subtil et sournois. Analyse de la main de fer dissimulée dans le gant :


"L'Etat ne cherche plus à donner des garanties aux individus, mais à contrôler des flux : économiques, migratoires, alimentaires, santaires, culturels, énergétiques.

Le néolibéralisme a engendré depuis vingt ans une explosion des inégalités et une mise à sac démentielle des ressources de la planète. Parce qu'ils doivent colmater la rage grandissante des dépossédés, des rejetés, des endettés, les régimes néolibéraux sont voués à devenir des Etats policiers". (F. Gros)

 

le-principe-securite-Gros.jpg

 

"Ce qui est nouveau, c'est la montée d'un sentiment de dépossession démocratique et le reflux des perspectives de progrès. La politique ne parvient plus à décider de la vie en commun, qui se joue au niveau de puissances économiques n'ayant pas à répondre de leurs actes.

- Financiarisation de l'économie

- et médiatisation du politique

ont convergé pour priver la politique d'enjeux réels.

Il y a de moins en moins de démocratie. Le néolibéralisme, qui s'est construit en réaction aux totalitarismes, nourrit une certaine phobie envers la politique et envers l'Etat." (J.C. Monod)

 

qu-est-ce-qu-un-chef-en-democratie-Monod.jpg

 

"Pour les technocrates néolibéraux, le marché est source de vérité et la parole du peuple ne peut produire que du désordre. Voilà pourquoi le néolibéralisme est tendantiellement antidémocratique : c'est le fameux "There Is No Alternative" de Margaret Thatcher.

Le néolibéralisme a trahi le libéralisme politique. Il ne vise pas la liberté, mais l'efficcience, via des contrôles et des normes. Sa liberté est limitée à la liberté d'entreprise, laquelle s'accomode très bien de la disparition des autres libertés (Chine, Russie, Tunisie de Ben Ali). C'est que le néolibéralisme repose sur l'idée d'un savoir supérieur que seuls les experts possèdent.

Réduire la vie humaine à la vie individuelle (biologique, psychique, économique...) c'est confondre la politique et la morale. La première vise le juste et se déroule dans l'espace public, la seconde cherche le bien et relève plutôt de la sphère privée. Or, quand la politique se pique de morale, on l'a vu par le passé, elle cesse d'être démocratique. Il n'y a plus de confrontation des opinions, mais seulement des évidences qui s'imposent sans discussion. Et qui énonce des évidences ? L'expert. Lui seul sait ce qui est bien.

Le néolibéralisme a lancé une O.P.A. sur l'avenir. Notre travail est de réinjecter du possible et du désirable dans un univers économique, politique, médiatique et intellectuel où tout paraît impossible." (M. Foessel)

 

apres-la-fin-du-monde-foessel.jpg

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog