Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-09-06T00:19:00+02:00

Tout nouveau, mais pas tout beau, le bobo parigo à vélo

Publié par undetension

Indignez vous ! La parole est à undetension, cyclophobe urbain

 

Mon ressenti de marcheur dans la capitale, c’est que l’endroit le plus dangereux pour lui est devenu…le passage pour piéton ! Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai été frôlé par un cycliste à la con en traversant la rue sur un passage dit « protégé » ! On a l’impression qu’ils n’ont pas de frein, que la route est à eux, pour ne rien dire que ceux qui empruntent carrément les trottoirs. Reste-t-il à Paris un endroit sûr pour le marcheur ? Non.

C’est devenu un jeu : je crie bien fort un nom d’oiseau aux fous du guidon, et eux font mine de ne rien entendre. Pour limiter mes efforts, je ne l’ouvre que sur ceux qui grillent le feu rouge, eh bien tenez vous bien, ça représente encore pas mal de monde. Il ne se passe quasiment pas une journée sans que je croise ces nouveaux abrutis, qui n’ont aucune idée de la dangerosité de leur pratique, ni de sa débilité : car c’est pratiquement , sur le territoire français, sur le 0,5% le plus pollué, le plus bruyant, le moins vert, le moins « écolo », en somme, que ces chantres du progrès s’évertuent (vert tue ?) à pédaler. Certes, le dimanche, sur les berges de la Seine, c’est plutôt joli, certes, l'activité est conseillée par la médecine, mais quel plaisir peut-il y avoir en semaine à véliber ? Non seulement ils se mettent en danger (la plupart ne porte pas de casque), mais ils font régner un climat d’insécurité insupportable pour les piétons, qui ne savent plus où marcher ni où regarder puisque les cyclistes ont le droit de prendre les sens uniques à contresens, et qu'ils enfreignent en permanence le code de la route, grillant les feux, roulant sur les trottoirs ...

Et par le biais des impôts locaux, tout le monde participe à la fête, puisque l'opération vélib est financée à 80% par la commune...

 

paris10 mai 2012 (2)


Je garde le meilleur pour la fin, un fou furieux aperçu boulevard Magenta : le Torquemada de l’asphalte, un méchant déguisé en justicier sans pitié. Il roule à très grande vitesse en treillis, rangers aux pieds, de loin on dirait vraiment un militaire. Il a un sifflet dans la bouche et s’en sert abondamment pour dégager la route, davantage sans doute qu’un gendarme motocycliste, au point de laisser penser qu’il en est un et qu’il ouvre la voie à une ambulance ou un cortège officiel. N'importe quoi. J'espère qu'il se fera choper pour excès de vitesse ou conduite dangereuse.


Nous sommes loin, très loin, de l'atmosphère tranquille, pacifique et bon enfant d'Amsterdam...

 

Amsterdam11-158.JPG

 


Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog