Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #histoires droles - citations catégorie

2017-10-14T05:19:00+02:00

sur le chemin du retour

Publié par undetension
sur le chemin du retour

Dans un village, un paysan s'arrête au garage du coin pour faire réparer sa camionnette. Le garagiste ne peut pas le faire immédiatement, et doit garder la camionnette. Le paysan se dit alors qu'il n'habite pas loin, et qu'il va rentrer à  pied.

Sur le chemin du retour, il s'arrête dans une boutique où il  achète un seau et une boîte de 5 kg de peinture. Puis il s'arrête dans une autre boutique et prend deux poules et une oie. Mais, arrivé laborieusement dehors, il a un problème : comment porter  tous ses achats jusqu'à la maison ?  

Pendant qu'il se gratte la tête, une petite vieille s'approche de lui et, lui dit qu'elle est perdue. Elle lui demande :

- Pouvez-vous me dire comment aller au 16 Allée du Buisson ?

- Eh bien, en fait, ma ferme est tout près de cette maison. Je me mettrais bien en route, mais je n'arrive pas à porter tout ceci. 

- Pourquoi ne mettez-vous pas la boîte de peinture dans le seau ? Portez le seau d'une main, mettez une poule sous chaque bras et portez l'oie dans l'autre main !

- Merci biendit-il, et il se mit en route, accompagnant la vieille dame. En cours de route, il suggère :

- Prenons mon raccourci et descendons par ce  sentier. Nous y serons en un rien de temps.

La petite vieille le regarde attentivement et répond : 

- Je suis une veuve sans personne pour me défendre...Qui me dit que quand nous serons dans le sentier vous n'allez pas me coincer contre un  mur, retrousser ma jupe et me faire Dieu sait quoi ?

Le paysan rétorque :

- Cré vingt dieux, ma petite dame, je porte un seau, une boîte de 5 kg de peinture, deux poules et une oie. Comment diable pourrais-je vous coincer contre le mur et faire ça ?

La vieille dame répond du tac au tac :

- Posez l'oie, recouvrez-la avec le seau, mettez la boîte de peinture sur le seau, et je tiendrai les poules...

Voir les commentaires

2017-09-19T04:50:00+02:00

il communique beaucoup, mais il est peu communicatif

Publié par undetension
il communique beaucoup, mais il est peu communicatif

Rastignac a la gnaque,
mais sans popularité à la Chirac,
il s'est vite pris pas mal de claques,
cela se ressent jusqu'au Potomac

il communique beaucoup, mais il est peu communicatif

il a beau avoir plus d'un tour dans son sac,
on remarque,
en vrac,
beaucoup de couacs

il communique beaucoup, mais il est peu communicatif

Son style de management est trop distant, trop opaque,
trop grand monarque,
il mène bien mal sa barque.
Rastignac n'est pas au niveau de Barack 

il communique beaucoup, mais il est peu communicatif

Voir les commentaires

2017-09-02T05:56:00+02:00

on se croirait dans le Bronx

Publié par undetension
on se croirait dans le Bronx

New York, dans un bar, un type aperçoit une ''bombe'' entrer, au bras d'un mec d'une laideur inénarrable.
Il demande au barman s'il connaît la fille , et est surpris d'apprendre que c'est une prostituée.
Il la regarde tout le reste de la soirée, en se disant qu'il pourrait s'offrir une telle beauté.
Il revient le lendemain. La belle est là, seule.
Il prend son courage à deux mains et l'aborde.
- Est-ce vrai que vous êtes une prostituée ?
- Bien sûr, mon grand loup. Que puis-je pour toi ?
- Ben, ch'sais pas. Combien vous prenez ?
- 500 dollars pour une branlette.
- 500 la branlette !!!! Mais ça ne va pas !!!!!
- Tu vois, la Ferrari garée devant le bar,
dit la prostituée ?
Le type zieute, et voit une Ferrari rouge rutilante.
- J'ai payé cette Ferrari en liquide, avec l'argent que j'ai gagné de mes branlettes, et crois-moi, ça les vaut.
Le type réfléchit un peu et se décide.
Ils partent ensemble et le type reçoit la plus phénoménale branlette qui soit , mieux qu'une nuit complète d'amour : la plus extraordinaire expérience de sa vie.

La nuit suivante, il l'attend avec impatience au bar et, quand elle entre, il l'aborde immédiatement.
- La nuit dernière était incroyable !
- Bien sûr que c'était incroyable et encore, t'as pas goûté à mes pipes ...
- Et c'est combien ?
- 1000 dollars.
- 1000 dollars, c'est impossible !
- Tu vois l'immeuble grand standing, en face de la rue ?

Le type regarde l'immeuble de 12 étages.
- J'ai payé cet immeuble en liquide avec l'argent que j'ai gagné de mes pipes et crois-moi, ça les vaut.
Comblé par son expérience de la veille, le type se doit d'essayer.
Il part avec elle et, une fois encore, n'est pas déçu.
C'est même l'extase.
Il manque même de s'évanouir de plaisir.

La nuit suivante, il peut à peine se contenir, tant il est impatient de la revoir. Quand elle arrive, il se précipite :
- Je suis accro ! T'es la meilleure ! Dis-moi, combien ça me coûte pour ta chatte ? Pour l'amour ?
Elle le prend par la main, l'emmène sur le trottoir et lui montre le bas de la rue où, entre deux immeubles, il peut entr'apercevoir "Manhattan ".
- Tu vois cette île ?
- Non, arrête tes conneries ! Tu ne veux quand même pas me dire que ...

Elle hoche de la tête :
- Eh oui, mon loup, si j'avais une chatte, Manhattan m'appartiendrait ... !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog