Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #tunisie catégorie

2015-03-19T07:12:04+01:00

ouf, elle est saine et sauve

Publié par undetension
ouf, elle est saine et sauve

Vous avez peut-être vu ma collègue à la télé raconter la fusillade (plus de vingt morts !) au milieu de laquelle elle s'est retrouvée aujourd'hui !

Je connais bien les lieux, pour avoir visité ce magnifique musée du Bardo en 2007, et en avoir parlé ici. On ne peut pas oublier pas cette mosaïque représentant fidèlement dauphin et poissons, filets, pêcheurs !

ouf, elle est saine et sauve

La Tunisie, pays-espoir du monde arabe, est sous le choc...et nous avec. Ses ressources touristiques vont inévitablement subir une terrible diminution. Et d'autres soucis pourraient à terme toucher le pays, comme le stress hydrique.ou la porosité des frontières avec des pays voisins mal intentionnés (Libye...)

ouf, elle est saine et sauve
ouf, elle est saine et sauve
ouf, elle est saine et sauve
ouf, elle est saine et sauve

Voir les commentaires

2012-09-28T23:14:00+02:00

femme non voilée = femme violée ? Pauvre Tunisie

Publié par undetension

 

NE NOUS VOILONS PAS LA FACE

 

 

C'était à redouter. Les pays du Maghreb qui se sont soulevés iront probablement de Charybde en Scylla. Cela est d'autant plus net que l'ancien régime avait réussi à imposer des avancées significatives. Ainsi des droits des femmes en Tunisie, très étendus, et pas seulement sur le papier.

Là-bas à l'heure actuelle (mais pour combien de temps encore ?), un magistrat ou avocat tunisien sur trois est une femme, un médecin ou professeur d'université sur deux, et même trois pharmaciens sur quatre !

Oui, mais voilà, les vieux dictateurs ont laissé la place à une parodie de démocratie ! Les laïcs modérés sont au moins aussi faibles et divisés que les syndicats français, et, de fait, le pouvoir revient systématiquement à la force la moins éparpillée, la plus structurée, les religieux ! Ils ne représentent pourtant qu'un tiers de l'électorat au mieux, mais cela leur suffit pour représenter la première force, et donc à dominer la scène politique nationale et locale.

Du coup, les futures constitutions risquent de faire reculer les droits des femmes. Premier signe avant-coureur d'une telle régression dans la vie quotidienne, le comportement  machiste des intégristes, sous le regard indifférent (au mieux), voire hostile des forces de l'ordre.

Les femmes risquent à nouveau l'asservissement, de devoir se couvrir, rentrer à la maison, ne plus faire ceci ou cela, c'est le triomphe, au choix, du salafisme, du djihadisme, de l'école talibane afghane ou du khomeynisme iranien : la femme perd à tous les coups, ce dernier mot choisi à dessein. Dernier exemple délirant en date : une tunisienne violée par des policiers sur le voie publique poursuivie pour atteinte à la pudeur !

 

Tunis-483.jpg


Je me souviens de la salle dans laquelle je faisais cours en 2007 à Tunis : les femmes pouvaient s'habiller à l'occidental et avoir des responsabilités professionnelles importantes. Regardez ces photos : on se croirait en Europe, non ? Pour combien de temps encore ?

 

Tunis-292.jpg

Voir les commentaires

2011-03-11T01:07:00+01:00

retrouver une dignité perdue depuis les années 60

Publié par undetension

La fin du « monde arabe »


(…) La politique arabe est devenue muette. Mis à part le fait d'attendre de voir ce que fera le monde extérieur, les régimes arabes n'ont quasiment aucune stratégie vis-à-vis des problèmes qu'ils estiment vitaux pour leur avenir politique.(...)

L’Egypte et l’Arabie Saoudite, piliers de l’ordre arabe, sont épuisées, dépourvues de toute cause autre que celle de freiner leur propre déclin. (…) Le monde arabe est devenu passif ou, lorsque actif, impuissant. Alors qu’il se faisait auparavant le champion de causes perdues – unité arabe, résistance face à Israël-, désormais il ne combat plus rien. La population arabe éprouvait davantage de fierté pour les revers de naguère que pour le renoncement d’aujourd’hui.

Cette population met en cause non seulement les décisions de ses dirigeants mais aussi la manière dont ils les prennent. Là où les Etats-Unis et l’Europe saluent modération et coopération arabe, l’opinion publique perçoit surtout perte de dignité et d’autonomie. A l’indépendance, on a substitué un soutien militaire, financier et diplomatique occidental. Ces relations intimes ont eu des effets dévastateurs. Les Etats arabes souffrent désormais d’un mal plus sinistre que la pauvreté ou l’autoritarisme. Ils sont devenus contrefaits, perçus par les leurs comme inauthentiques. (…)

Une injection massive d’aide économique visant à stabiliser des régimes chancelants a peu de chance de réussir. Les griefs ne sont pas essentiellement d’ordre matériel et l’un des principaux reproches vise justement la dépendance excessive envers l’étranger. (…)

Les révoltes égyptiennes, tunisiennes ou autres ne peuvent se comprendre sans tenir compte de cette puissante sensation de ne pouvoir être soi-même, de se voir dépossédé de son identité, contraint et forcé d’accepter des politiques aux antipodes de ce que l’on est. En ce sens, manifester dans la rue n’est pas un simple geste de protestation. C’est une déclaration d’auto-détermination. (…)

L’effondrement de l’ordre arabe bouleverse les rapports de forces. Les pouvoirs traditionnels se voient bousculés par d’autres, émergents, tel le Qatar.

 

aljazeerastudio.jpg

 

Al-Jazira s’est transformée en acteur politique à part entière précisément parce qu’elle reflète plus fidèlement que d’autres la conscience populaire. Al-Jazira est devenue le nouveau Nasser. Le leader du monde arabe est désormais une station de télévision. (…)

 

al jazeera

 

H. Agha et R. Malley, politologues

 

extraits d’un article paru dans Le Monde du 20-02-11

 

aljazeerevol.jpg

Voir les commentaires

2011-03-04T12:56:00+01:00

Conte oriental moderne : plus de tapis volant, mais des coups de balai

Publié par undetension

Paroles d’historiens : une analyse à chaud des révolutions arabes

 

tunisie_libre-copie-1.jpg

 

Les facteurs de déclenchement :

Un climat de difficultés économiques et sociales et de flambée des prix agricoles est nécessaire, mais pas suffisant. Pour que des régimes s’effondrent, il faut que les peuples soient habités par d’autres sentiments, en particulier :

- l’exigence de dignité ;

- le refus de la peur.

Les pouvoirs en place se sont effondrés parce qu’ils n’inspiraient plus la crainte, mais le dédain, et qu’ils étaient devenus illégitimes*.

 

Les deux caractéristiques fortes :

- la dimension nationale des soulèvements ;

- la mobilisation sociale a été rendue possible par les moyens de communication modernes : téléphone, internet, télévision. Avec très peu de moyens au départ, très peu de moyens armés notamment, et pas vraiment de leaders connus non plus, mais à l'inverse, une parfaite maîtrise des outils de communication, l'on peut faire passer des mots d’ordre extrêmement rapidement à un très grand nombre de personnes et partout dans le pays. Aujourd’hui, toute dictature doit craindre Facebook ou Twitter.

 

al-jazeera_stud.jpg


Al Jazeera joue aussi un rôle central. La présence de cette chaîne de télévision dans tout le Moyen-Orient, « du Golfe à l’océan », a fait bien plus que bouleverser la circulation de l’information : elle a recréé le monde arabe comme espace politique commun. C’est fondamental.


al_jazeeraStudio.jpg

 

L’avenir :

- les révolutions laissent ouvert un immense champ des possibles ;

- si les révolutions durent, les touristes ne reviendront pas, et si les touristes ne reviennent pas, les économies s’effondrent ;

- la vocation des révolutions, c’est d’être trahies. Les hommes qui savent manifester sont souvent dépassés une fois que la révolution est faite. Les grandes figures morales ne ratent pas les révolutions : elles la font, puis elles sont marginalisées ;

- les américains ont été vraiment sensibles à ces changements. Le fait qu'un certain nombre de stéréotypes fasse naufrage aura de grandes conséquences.

 

- Quel que soit l’avenir du monde arabe, deux choses au moins auront changé.

La première, c’est que le modèle du président à vie a pris un sérieux coup.

La seconde, c’est le changement d’image que les Arabes ont d’eux-mêmes et qu’ils donnent à l’extérieur. L’image du terroriste barbu a été remplacée par l’image du militant de la place Tahrir qui, avec son balai, nettoie à la fois physiquement et métaphoriquement le désordre.

 

Extraits d’une interview de S. Aprile, H. Laurens & P. Hassner parue dans Le Monde du 20-02-11

 

tahrir clean 

 

Egypt-Tahrir-Square-youth-clean-up-copie-1

 

* en règle générale, il y a confusion entre régime légal et régime légitime. Il n’en va pas forcément de même en période de crise. En France en 1940, le gouvernement Pétain était légal, et celui de De Gaulle légitime. Actuellement en Côte d’Ivoire, celui de Gbagbo est légal, et celui de Ouattara légitime.

Voir les commentaires

2011-03-02T16:17:00+01:00

l'occident contraint d'avouer l'archaïsme et la fausseté de sa représentation du monde arabe

Publié par undetension

jeunesTunisiennes

 

(…) Quand les jeunes Tunisiens, puis Egyptiens, sont apparus sur nos écrans, une manière de stupeur nous a saisis : comme ils nous ressemblent ! (…)

 

jeunesTunisiens.jpg


Notre surprise d’occidental en dit long sur la représentation du monde arabe ordinairement colportée par nos médias audiovisuels. Y prédominent –actualité oblige !- des imprécateurs barbus, des paysans en burnous, des miséreux sans voix.

 

jeunesDjerba

 

La post-modernité des jeunes classes moyennes du proche-orient, virtuoses d’internet, de Facebook ou de Twitter, n’est guère montrée en temps normal. (…) 

Les manifestants suivent la voie pacifique : elle déshabille l’arbitraire de ses fausses rhétoriques. Elle révèle l’iniquité abjecte de la violence. Elle démaquille enfin la tyrannie de ses masques légalistes. (...)

Diplomates et "spécialistes" ont été pris à contre-pied. On attendait des émeutes de la faim, et nous eûmes des émeutes de la dignité. On subodorait des machinations ourdies par les "islamistes", ce furent des centaines de milliers de garçons et de filles modernes qui exigent une société ouverte. (...)

Ces peuples humiliés par leurs dirigeants, ont fait remonter à la surface l'"estime de soi", trop longtemps cadenassée et oubliée au fin fond de l'inconscient collectif. A la honte rentrée a succédé une volonté de retrouver la dignité, la fierté, tout autant que la liberté.

Toute tyrannie, qu'elle soit arabe ou non, n'impose pas seulement aux hommes sa brutalité répressive. Elle les emprisonne quotidiennement dans le mépris. C'est de cet affront, imposé et prolongé, qu'a jailli l'incroyable courage des manifestants. (...)

Quelque chose s'est passé qui démolit les analyses rabâchées en occident. (...)

Silence gêné de ce côté-ci de la Méditerranée. 

Si la colonisation fut et reste un crime historique, c’est d’abord parce que l’occident s’y montra infidèle aux valeurs humanistes dont il assurait être le messager. Il procéda comme un libérateur qui opprime, un civilisé qui massacre, un humaniste qui asservit.

 

J.C. Guillebaud, extraits de diverses chroniques, parues en 02-11 dans le Nouvelobs, dont l'une intitulée "L'homme révolté".

 

nouveloGuillebaud.jpg

 

 

Pendant ce temps là, les anglo-saxons continuent de vénérer le dieu Statistique, et arrivent à la conclusion d'un possible effet domino des révolutions, sachant que les pays d'Afrique du nord, du Proche et Moyen-Orient présentent d'étranges similitudes sur de multiples aspects politiques, économiques et sociaux : un régime autoritaire, une population très jeune (âge médian < 25-30 ans), un taux de chômage élevé, de fortes inégalités, beaucoup de pauvreté encore, et des foyers assez nombreux à être équipés d'internet, de 20 à 40%.

 

 

statarabNYT

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog