Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-11-29T07:38:00+01:00

c'est bien, c'est beau, c'est El Bosco

Publié par undetension
c'est bien, c'est beau, c'est El Bosco

Je garde un souvenir émerveillé de la rétrospective Bosch (Bosco en espagnol) au Prado cet été.

 

c'est bien, c'est beau, c'est El Bosco

Par chance, on peut maintenant prolonger le plaisir avec un film !

c'est bien, c'est beau, c'est El Bosco

Le mystère Jérôme Bosch met bien en avant, à la fois la surprenante modernité du tableau Le jardin des délices, son oeuvre la plus célèbre, après un demi-millénaire (!!!), et plus encore son incroyable résistance à l'analyse, à la compréhension. 

c'est bien, c'est beau, c'est El Bosco

Le mystère Jérôme Bosch met bien en avant, à la fois la surprenante modernité du tableau Le jardin des délices, son oeuvre la plus célèbre, et plus encore son incroyable résistance à l'analyse.

c'est bien, c'est beau, c'est El Bosco

Nous en sommes réduits à ce constat d'impuissance : l'auteur voulait probablement que la signification de son tableau nous échappe. C'est plus que réussi : nous sommes littéralement fascinés !

 

 

De nombreux détails sont commentés : et comme nous le disions, on ne peut qu'émettre des hypothèses sur leur sens

 

 

 

 

 

Ainsi le lapin nous tournant le dos préfigure-t-il peut-être le mythique Totoro de Miyazaki !

 

c'est bien, c'est beau, c'est El Bosco

Le choix des musiques d'accompagnement du film est généralement judicieux, sauf le morceau de pop, qui ne colle pas du tout à l'image. Par contre, c'est étonnant comme le monde sonore de Pärt colle bien à l'image ! Preuve supplémentaire que Bosch est vraiment moderne ! Ecoutez ne serait-ce que Fratres :

Voir les commentaires

2016-11-28T04:14:00+01:00

il gouvernera, mais...sans programme !

Publié par undetension

Une sacrée bonne affaire pour les médias, ce Trump ! Il fait le pitre (un peu moins maintenant), il a le sens de la formule, de la provocation, et puis, surtout : on peut dire tout, son contraire...et le pire, c'est que personne n'a vraiment tort !

Car on a beaucoup parlé de son...
...caractère narcissique...

il gouvernera, mais...sans programme !

...insatiable appétit de billets verts $...

il gouvernera, mais...sans programme !

...côté misogyne...et bien d'autres gros défauts...

il gouvernera, mais...sans programme !

...mais on se méprend en la cataloguant très à droite, politiquement. Car c'est tout sauf un idéologue...

il gouvernera, mais...sans programme !

...il est impossible d'annoncer qu'une fois au pouvoir, il fera ceci ou cela parce qu'il est du camp Républicain. Personne ne peut le dire, et pas davantage lui, car c'est essentiellement un...
...pragmatique !

il gouvernera, mais...sans programme !

Il pense d'abord à lui, à ses affaires, et fait confiance à son intuition.

il gouvernera, mais...sans programme !

En 2004, il déclarait d'ailleurs :

"Les gens sont surpris de la vitesse à laquelle je prends de grandes décisions, mais j'ai appris à suivre mes instincts et ne pas réfléchir à l'excès. Le jour où j'ai réalisé qu'on pouvait être intelligent en étant superficiel a constitué, pour moi, une expérience profonde."

 

[photo ci-dessous réalisée par une Belge]

il gouvernera, mais...sans programme !

Elles qui détestent ça, les chancelleries du monde entier vont morfler, et donc devoir "naviguer à vue", car il est comme ça :

"Le problème avec Donald est qu'il ne sait pas ce qu'il ignore."

il gouvernera, mais...sans programme !

Voir les commentaires

2016-11-27T06:29:00+01:00

comme sur des roulettes !

Publié par undetension
comme sur des roulettes !

A l' hospice, Ginette est la reine de la chaise roulante, catégorie plus de 85 ans. Elle adore foncer dans les couloirs, prendre un maximum de vitesse et les virages sur une roue.
Parce qu' elle n' a pas toute sa tête, les autres pensionnaires tolèrent ses frasques.
Certains, même, participent à son délire de reine de la route et de la vitesse.
Un jour, alors que Ginette fonce dans le couloir, une porte s'ouvre et son copain Jacques s'avance vers elle, le bras tendu en criant :
- "STOP !...
 Rangez votre véhicule sur le côté et arrêtez le moteur !"

Ginette s'arrête immédiatement et Jacques s'approche d'elle :
- "Bonjour , Madame, pouvez-vous me présenter votre permis et les papiers du véhicule ?"
Ginette farfouille dans son sac, sort un emballage de gâteau, un vieux ticket de métro et les tend à Jacques, qui conclut :
- "OK ! c'est en ordre, vous pouvez circuler !"
Aussitôt, Ginette repart en trombe sur sa chaise roulante....
Plus loin, alors qu'elle prend son virage sur une roue, Philou, un autre copain, se plante devant elle, et demande :
- "Avez-vous l'attestation d'assurance de ce véhicule ?"
Ginette regarde de nouveau dans son sac et tend à Philou une feuille de salade.
Celui-ci fait semblant d'examiner la feuille, et dit :
- "C'est bon ! Vous pouvez reprendre la route, Madame".
Ginette repart à pleine vitesse, tourne au bout du couloir, et tombe sur Popol, planté au milieu du couloir.
II est nu et tient son sexe en main. alors Ginette crie :
-" Oh NON !...Pas encore l'alcootest !"

Voir les commentaires

2016-11-26T05:21:00+01:00

Sarkon l'a dans le Fillon, bien profond, Juppé est quasi éliminé, Copé est aux absents abonnés

Publié par undetension
Sarkon l'a dans le Fillon, bien profond, Juppé est quasi éliminé, Copé est aux absents abonnés

On ne peut décidément plus faire confiance aux instituts de sondage ! Après l'élection surprise de Trump aux U.S.A., voici un nouveau résultat surprenant, chez nous cette fois, à la primaire des Républicains !
- Fillon avait presque toujours été vu terminant 4è (3è au mieux), il termine...1er ! La "droite tranquille" a écrasé tous les autres candidats !
- N.K.M. devait terminer plus de dix points derrière Le Maire, elle termine...devant lui !
- N.S. devait terminer deuxième, ou juste derrière le deuxième, finalement il termine troisième, mais très loin du deuxième, et avec moitié de moins de voix que le premier, qui fut longtemps son Premier ministre -et souffre-douleur- moqué en Mister nobody ! Les rôles sont inversés : avec ce sévère K.O., c'est probablement la fin de la carrière politique de ce "jeune" ex-Président de la République

Rie ne s'est donc passé copé-vu, oups lapsus, pardon, comme prévu, et on garde le meilleur pour la faim (un petit pain au chocolat ?) avec Copé, cf infra. Ce qui fait réagir André Bercoff, écrivain :

 

Sarkon l'a dans le Fillon, bien profond, Juppé est quasi éliminé, Copé est aux absents abonnés

De bout en bout, ce premier volet de primaire a montré d'évidente façon que nous étions entrés définitivement dans l'ère du «tout et son contraire». D'un côté, le notable marché de dupes d'une élection soi-disant réservée à la droite et au centre, mais aussi squattée par des hommes et des femmes de gauche décidés à peser sur le scrutin. A partir du moment où un sympathique progressiste considère que les professions de foi ne valent pas le papier sur lequel elles sont écrites et à qui on ne demande que deux euros pour voter, la Primaire devient un marché où tous les coups sont permis. Il convient de méditer aujourd'hui sur les sentiments d'un militant Les Républicains qui a tracté, affiché, cotisé pendant des années, pour se voir considéré strictement à l'égal d'un badaud sans bagages qui vote uniquement pour mettre la pagaille dans le camp adverse.

Election en trompe l'œil: médias et sondages ont vendu pendant des mois, le match Sarkozy-Juppé. On le sait depuis la victoire de Donald Trump: jamais une prévision n'abolira le hasard. Mais la très nette avancée de François Fillon dans les toutes dernières semaines, signe le fait que les électeurs lambda ont fait désormais sécession ; ils n'écoutent plus les sondeurs, les experts, les sachants et autres spécialistes. Ils se déterminent directement sur les candidats et, fait étrange, les prennent au mot. Et au sérieux. Rassurant constat.

Le traditionnel «tout sauf Sarkozy» a porté ses fruits. La coalition des gens de droite qui n'en voulaient à aucun prix et de ceux de gauche qui ne sont allés voter que pour l'éliminer, a eu raison de l'acharnement d'un animal politique qui n'a pas vu que 2016 n'avait plus rien à voir avec 2007 et que l'opération qui consistait à plumer la volaille FN, huit mois avant l'élection présidentielle, ne pouvait qu' échouer après un quinquennat Hollande où le ras-le-bol et les sujets de mécontentement se sont démultipliés. Du coup, François Fillon, libéral en économie, conservateur en sociétal, est apparu comme le véritable tenant de la force tranquille. La longue expérience d'un Juppé blanchi sous le harnais, et sa prudence excessive, ont été sanctionnées.

Reste que cette élection présidentielle, devenue parcours d'obstacles à quatre tours ouverts à tous vents et à toutes opinions, signe de façon claire la fin d'une Vème République fondée par quelqu'un qui voulait, rappelons-le, en finir avec le régime des partis. Plus que jamais aujourd'hui, le système ne veut plus la rencontre d'un homme et d'un peuple, mais le derby d'Epsom des écuries, des lobbys, des communautarismes et des petits arrangements entre amis-ennemis. Espérons que les citoyens-électeurs-consommateurs continueront à déjouer les manœuvres d'arrière-cuisine.

article intitulé «Face aux sachants, experts et sondeurs, les électeurs ont fait sécession» paru dans Le Figaro du 21-11-2016

*                        *

Le score de Copé, tout aussi surprenant, fut, lui, absolument...ridicule ! Un naufrage ! Même l'inconnu Poisson l'a devancé, et de beaucoup ! Ultime surprise du scrutin, achevant de décrédibiliser les sondeurs, pronostiqueurs, liseurs dans le marc de café, journalistes politiques...
Sur Twitter, les commentateurs moqueurs s'en sont donnés à coeur joie :

Copé entouré de tous ses électeurs :
 

- Allo ? Il me reste 0,3% de batterie...ça va bientôt copé !

- Grâce à #Copé j'ai pu expliquer à ma fille ce qu'est un nombre décimal

- #Copé annonce rejoindre l'état islamique suite à sa défaiteIl a choisi son nouveau nom Abouzérotrois Ibn Al Chocolatine

- J'étais un peu triste pour Jean-François Copé, alors j’ai fait un graphique où sa barre de pourcentage est visible.

- Jean Francois Copé est le seul qui va pouvoir remercier au téléphone un par un tous ceux qui ont voté pour lui.

-Copé : J'apporte mon soutien à F.Fillon
Fillon : Merci ms ça va aller, apporte plutôt des bières à la place, y en aura + besoin

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog