Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #video catégorie

2017-10-05T06:43:00+02:00

Netflix louche en direction des frères Coen

Publié par undetension
Netflix louche en direction des frères Coen

Grand prix du jury à Sundance, ce film Netflix au nom trop long fait beaucoup penser à ceux des frères Coen des débuts (Sang pour sang, Fargo) : mêmes personnages des classes populaires déjantés, mêmes mines patibulaires, même mélange de comédie et de violence gore.
Très bien, mais...il y a mieux !

Netflix louche en direction des frères Coen

Toujours sur Netflix, Shimmer lake ose commencer par raconter un casse meurtrier par la fin et finir par le début !

Netflix louche en direction des frères Coen

Malin ! Car le suspense est conservé : comme dans tout bon polar, le meurtrier n'est découvert qu'à la fin, malgré la chronologie inversée !

Netflix louche en direction des frères Coen

Ici aussi, beaucoup de beaufs, de flics idiots, de bourrins, de crétins de l'Amérique profonde dignes de figurer dans un film des Coen, un régal donc. Cerise sur le gâteau, une scène de séduction avec la seule James Bond girl mexicaine de l'histoire, la sculpturale Stephanie Sigman.

Netflix louche en direction des frères Coen

D'ailleurs, personne n'a oublié sa prestation semi-aquatique dans un clip des Arctic monkeys

Voir les commentaires

2017-10-04T04:43:00+02:00

autobahn

Publié par undetension
autobahn

Un des quatre ou cinq films méritant la moyenne, sur les dizaines de visionnés dans l’avion.
Une distribution solide (Ben Kingsley, Anthony Hopkins), des poursuites en voiture épatantes sur les routes allemandes, on se prend à moins s’ennuyer qu’à la superproduction Fast and furious!
Le film a mis du temps à trouver son nom définitif : Autobahn d’abord, puis Collide, et finalement No way out. Sans doute la difficulté de contenter tout le monde dns cette éclectique co-production britanno-américano-allemande !

autobahn

Voir les commentaires

2017-09-25T05:27:00+02:00

vie de château ? Pas vraiment

Publié par undetension

 

On continue à détailler nos deux fois trente heures d'avion avec le "moins pire", et ici un film britannique radical. Titrée "Lady Macbeth" outre Manche, cette oeuvre d'une noirceur désespérante a, pour une raison incompréhensible, été renommée The young lady pour la sortie en France. La noblesse britannique du XIXè siècle y est décrite comme ennuyeuse à mourir, humiliante et mortifère pour les femmes, au point de provoquer chez la moindre jeune adulte bien élevée et bien pensante des envies de luxure et de meurtre.

 

Mais on peut apprécier les choix du minimalisme de la mise en scène, du refus de la psychologie, de la photo idoine à la pointe sèche, semblable à une succession de tableaux de peinture, qui tranchent avec l'exubérante cruauté et la bassesse des hommes de la "haute" société.

 

Pour une adaptation réussie du livre de Leskov, on se tournera plutôt vers...
...l'opéra de Chostakovitch ! Sans hésitation.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog