Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2017-02-28T08:23:00+01:00

des moyens hors du commun pour la police mexicaine

Publié par undetension

Quelle n'a pas été ma surprise de voir mon avion sur le tarmac de l'aéroport de Mexico passer devant ce hangar !...

des moyens hors du commun pour la police mexicaine

...surprenant à plus d'un titre

Parce que les avions, des boeign 727, sont peints en noir !

Parce qu'il s'agit d'une propriété du gouvernement !

On imagine que ces moyens exceptionnels sont mis à la disposition des policiers fédéraux chargés de lutter contre le narco-trafic.
Mais on entend d'ici les chefs des cartels murmurer "même pas peur". Une situation dingue !

Voir les commentaires

2017-02-27T07:52:00+01:00

contrôle fiscal rural

Publié par undetension
contrôle fiscal rural

Visite inopinée d'un inspecteur des impôts, à un paysan des Vosges, car il apparaîtrait que ce dernier ne paierait pas son personnel correctement.

L'inspecteur : 
- "J'aimerais voir la liste de vos salariés, ainsi que leurs fiches de paye !"
- "Bien sûr", dit le fermier, qui l'entraîne dans la pièce qui lui sert de bureau et pose devant lui un petit classeur, vant de continuer :
"D'abord il y a le garçon de ferme : il travaille 35 heures par semaine et je le paie 1 200 Euros par mois, plus le logement et le couvert.
Ensuite il y a la cuisinière : elle travaille 30 heures par semaine et je lui donne 1 100 euros par mois plus le logement et le couvert.

Enfin, il y a le Simplet"...
- "Le Simplet " ?
dit l'inspecteur d'un air interrogateur.
- "Oui, il travaille 18 heures par jour c'est à dire 126 heures par semaine il accomplit 80% de tous les travaux de la ferme. Je lui donne 200 Euros par mois, mais il paie sa nourriture et son logement. Le s
amedi soir, je lui achète une bouteille de Whisky et à l'occasion, il dort avec ma femme !"
- "Ah",
dit l'inspecteur en se frottant les mains, alors c'est LUI que je veux voir !
- "Mais il est en face de toi, couillon",
dit le fermier, "c'est moi".

Voir les commentaires

2017-02-26T06:58:00+01:00

merci patron

Publié par undetension
merci patron

Indignez vous ! La parole est au cinéaste François Rufin, qui a déclaré en recevant son César du meilleur documentaire :

"Mon film, il parle d'une usine qui part en Pologne et qui laisse derrière un paquet de misère et un paquet de détresse. Et au moment où je vous parle, c'est une usine d'Amiens, qui s'appelle Whirlpool, qui fabrique des sèche-linges, qui subit la même histoire puisque maintenant ça part là aussi en Pologne (...)  Ça fait maintenant trente ans que ça dure dans l'ameublement, dans le textile, dans la chimie, dans la métallurgie, ainsi de suite. Pourquoi ça dure depuis trente ans ? Parce que ce sont des ouvriers qui sont touchés, et donc on n'en a rien à foutre. Si c'étaient des acteurs qui étaient mis en concurrence de la même manière avec des acteurs roumains, ça poserait problème immédiatement. Si c'étaient des journalistes, quand on touche à l'avance fiscale des journalistes, ça fait des débats, il y'a des tribunes dans les journaux. Mais imaginons que ce soient les députés, qu'on dise que les députés ne sont pas assez compétitifs. Un député français coûte 7610 euros par mois, un député polonais coûte 2000 euros par mois (...) Mais imaginons qu'on dise : demain, il faut délocaliser l'hémicycle à Varsovie.

Donc dans ce pays, il y a peut-être des sans-dents, il y a surtout des dirigeants sans cran. Donc François Hollande, maintenant, il a l'occasion de montrer sur le dernier fil que son adversaire, c'est la finance, qu'il peut faire des réquisitions, qu'il peut interdire les produits Whirlpool sur le territoire français. Qu'il puisse sortir de l'impuissance et se bouger le cul."

Voir les commentaires

2017-02-24T05:28:00+01:00

un succès mondial qui défie l'analyse

Publié par undetension
un succès mondial qui défie l'analyse

Une histoire banale, une écriture qui semble l'être aussi...

Et pourtant, dans le monde entier, on ne parle plus actuellement que des livres d'Elena Ferrante. Je n'ai lu que le premier tome, mais j'ai tout de suite accroché. Me posant cette question lancinante à chaque page : je n'ai pas connu la banlieue pauvre de Naples après guerre, alors pourquoi est-ce que j'ai l'impression de revivre ma propre jeunesse, en tous points différente et éloignée de "L'amie prodigieuse" ?
Et ce, d'autant plus qu'il s'agit d'une histoire de femmes, racontée par une femme ?

un succès mondial qui défie l'analyse

L'épais mystère renforce la fascination pour ce tour de force de modestie littéraire : comment faire tant, avec si peu, et en restant anonyme ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog