Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2007-12-31T09:20:00+01:00

Les petites jorasses , plongée (6/6)

Publié par undetension

 

 BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2008

 

 

A l’aide des photos prises cet été lors de ma plus belle plongée, celle effectuée à Grande-Anse, j’espère que vous vivrez une année calme, colorée, surprenante, avec le maximum de moments vécus en apesanteur, comme dans un rêve.

Vous savez, les rêves, il ne tient qu’à vous d’essayer de les réaliser…

Ce sera ma voie en 2008 : malgré les bouleversements professionnels et personnels à venir, loin de l’agitation du monde, mais néanmoins tourné vers les autres, j’espère pouvoir poursuivre un cheminement intérieur conduisant à la paix, à la sérénité et à la beauté.

Bref, rester à un de tension.


Eponges, et, en jaune, des comatules + une crevette carvernicole


Ce détail d'un cliché montre à quel point la nature est surprenante...


...une vue un peu plus large, puis une photo complète, avec la serpentine, parfaitement inoffensive malgré les apparences.



Mon voyage est réussi et justifié, rien que pour avoir pu approcher l'incroyable poisson-scorpion


Et il y a aussi le poisson trompette, le poisson soldat (ou cardinal), le poisson chirurgien


Eponges de toute taille, de toute forme, de toute couleur, dépassant les réussites artistiques humaines


Cette plongée livra ses derniers secrets bien après ma remontée à la surface ! ...


...En mettant cette éponge et ces petits poissons au centre de mon verre de visée, je ne remarquai absolument pas un danger à quelques centimètres de moi...
...Je ne le vis que plusieurs jours après, en regardant mieux en bas et à droite de la photo : il y avait une murène !


C' est incroyable ce que l'on peut voir en moins d'une heure, par exemple cette ophiure, cousine de l'étoile de mer, ou ce poisson ruban à pois


Le corail arbore des teintes d'une variété infinie, et prend différentes formes : cerveau, branchu, sans parler des sublimes gorgones...La suite l'an prochain








 

Voir les commentaires

2007-12-31T09:04:47+01:00

En 2008, accélérez, monsieur le président

Publié par undetension

Excellente chronique de fin d’année, sur l’air de "tout va très bien, madame la marquise", et 2008 surpassera sans peine 2007. Ce ton very british se rencontre trop rarement dans la presse française. Délicieusement méchant, sous ses airs de ne pas y toucher :


Monsieur le président,

Dans quelques jours, vous recevrez les conclusions de la commission Attali pour moderniser le pays. Malheureusement, en vous engageant dès le départ à suivre ses recommandations, vous avez, semble-t-il, bridé son imagination. Croyez-vous que vous marquerez votre quinquennat en permettant aux grandes surfaces allemandes d'envahir nos banlieues ou en augmentant le nombre de taxis parisiens ? Bien sûr que non.

Il y a douze ans, un baron du gaullisme, Alain Peyrefitte, démontrait que la prospérité d'une société reposait sur la confiance qui y régnait. Hélas, comme l'ont récemment mis en exergue deux économistes, la France est "une société de défiance". Il vous faut donc ramener la confiance. Comment ? En poursuivant ce que vous avez si bien entamé en 2007. Tout simplement. Par exemple, en augmentant votre rémunération. Oui, je sais, elle vient de passer de 8 457 euros à 20 858 euros par mois, ce qui est déjà courageux. Mais il faut aller plus loin. Comment mieux symboliser le retour en force de l'Etat ?

A l'heure où le PDG de la banque Goldman Sachs touche une prime de 68 millions de dollars en 2007, n'est-il pas humiliant que le président de la septième économie mondiale en soit réduit à emprunter l'avion d'un industriel pour partir en vacances ? Imagine-t-on sérieusement qu'invité une nouvelle fois chez vos amis canadiens, la richissime famille Desmarais, actionnaire entre autres de Suez, Total et Lafarge, vous vous présentiez à leur porte en voiture de location ? Vous le savez bien, quand George Bush se rend dans leur propriété de 75 km2, il utilise un jet ou un hélicoptère privé.

Augmenter votre salaire aurait un autre avantage. Tous les consultants l'affirment : pour qu'une équipe soit solidaire, il ne faut pas qu'il y ait trop d'écart de revenus entre ceux qui la composent. Un coup de pouce à vos "collaborateurs" s'impose. Le message serait clair : là aussi, vous faites ce que vous dites et augmentez le pouvoir d'achat.

Certes, Bruxelles pourrait tiquer, mais au point où en sont les déficits... Les parlementaires aussi pourraient râler. Mais grâce à la commission Balladur-Lang sur les institutions, vous disposez d'un argument massue : s'ils veulent gagner plus, qu'ils travaillent plus ! Qu'ils cumulent les mandats ! La politique, vous le savez bien, est une affaire de professionnels. Jean-François Copé, député, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, maire de Meaux et président de la communauté d'agglomération, l'a bien compris, lui qui travaille désormais "à temps partiel" dans un grand cabinet d'avocats d'affaires. Voilà l'exemple à suivre.

UNE POLITIQUE QUI GAGNE

Le président de la commission de la défense pourrait émarger chez Lagardère et son collègue des affaires culturelles chez Euro Disney. Le président de la commission des affaires économiques pourrait, lui, travailler à la SNCF. Cela lui permettrait d'expliquer aux cheminots que vous n'êtes pas hostile, par principe, aux régimes spéciaux. La preuve, les parlementaires gardent le leur. Pour 1 euro cotisé, chacun continue de percevoir, dit-on, 6 euros à la retraite.

Toujours dans le social : certains affirment que vous hésitez à instaurer une TVA sociale ou à augmenter la franchise médicale. Mais les pauvres étant les plus nombreux, les moins mobiles et les moins enclins à voter, il n'y a pas à tergiverser. Les experts de Bercy sont unanimes : il est plus facile de ponctionner 100 euros à 10 millions de personnes en augmentant un impôt inodore comme la TVA que prendre 100 000 euros à 10 000 personnes en relevant l'impôt sur le revenu.

A la limite, on peut débattre de la TVA, car il n'est pas exclu que certains s'en rendent compte et consomment un peu moins. En revanche, on n'a jamais vu une franchise provoquer une diminution des malades. Cela risque d'augmenter un peu plus les inégalités mais, rassurez-vous, les chiffres sont publiés avec plusieurs années de retard. Il sera alors loisible d'accuser la mondialisation.

Reste l'immigration. Chacun garde à l'esprit l'objectif fixé à Brice Hortefeux en 2007 : 25 000 expulsions d'étrangers en situation irrégulière. Là non plus, ne changez pas une politique qui gagne. Faites davantage en 2008. Cela ne pourra que clarifier la position de la France avant le sommet de l'Union euro-méditerranéenne du 13 juillet. Il ne faudrait quand même pas que les pays du Maghreb se bercent d'illusions sur vos intentions. Quant à la gauche, elle est tellement coincée sur le sujet qu'elle n'osera pas vous faire remarquer que la plupart des pays où la croissance est forte - les Etats-Unis, l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Irlande - sont des terres d'immigration massive. Si, malgré vos efforts pour restaurer la confiance, la croissance marque le pas en 2008, comme l'Insee persiste à le penser malgré le récent changement de directeur général, la faute en incombera, bien sûr, à l'euro.

Que le Financial Times (que malheureusement Bernard Arnault n'a pas encore racheté) ait eu l'idée - insultante à votre endroit - de désigner Jean-Claude Trichet "Personnalité de l'année 2007" pour sa gestion de la crise des subprimes et l'autorité qui est la sienne sur les marchés financiers ne doit évidemment pas vous inciter à ne plus taper sur la BCE. Au contraire ! Là aussi, continuez.

Frédéric Lemaître

Article paru dans l'édition du Monde du 30-12-2007.


Sans être devin, on se doute que l’année qui arrive sera, économiquement, mauvaise, dans le scénario le plus optimiste. On ne pourra pas se réjouir du départ de Bush de la Maison-Blanche, car son successeur (une femme ? un black ?) héritera également d’une situation calamiteuse sur le plan de l’image des U.S.A. dans le monde. Si d'aventure la récession plombait leur situation intérieure, les influences se feraient sentir partout sur la planète, Elysée y compris. Paris-Match ne suffirait alors pas à faire remonter le moral des Français, même si son locataire a programmé la brouille avec Carla en avril (on laisse passer les municipales), la rencontre avec Monica en juin (Monica l’italienne, pas l’américaine…) : le coup d’éclat permanent, comme l'avait prévu Hollande ? Pauvre France...

Voir les commentaires

2007-12-30T23:40:17+01:00

mafia russe (2/2)

Publié par undetension

Moins impressionnant que "Les promesses de l’ombre", nous plongeons de nouveau avec La nuit nous appartient dans l’univers sans pitié de la mafia russe, New York a remplacé Londres, et l’analyse des liens familiaux est ici aussi passée au crible. Grands acteurs, ambiance presque shakespearienne, Gray tourne peu (Little Odessa en 1994, The Yards en 2000), mais bien.

On regrettera une seconde partie pas à la hauteur de la première, sans doute à cause du mal qui discréditait déjà la (formidable pendant la première heure) "Guerre des mondes" de Spielberg : le virage vers le happy end.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog