Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-05-31T01:10:00+02:00

contre Frigide Barjot (qu'elle arrête son cinéma)

Publié par undetension

Indignez vous ! La parole est à John Irving, romancier américain, révolté par les difficultés qu’éprouvent certaines minorités américaines à faire reconnaître leurs droits élémentaires et à être soignés convenablement.

 

(…) « L’attitude de Reagan* face au sida est doublement indéfendable. D’une part, il y a son silence, sa passivité, son abandon des malades à leur sort. Il y a eu plus de New-Yorkais morts du sida que d’Américains tués au Vietnam ! Or, si la plupart des victimes n’avaient pas été gays, le gouvernement se serait mobilisé et en aurait fait une cause nationale. Tout le monde le sait. Mais ce qui aggrave encore son cas, c’est que Reagan est sans doute le Président américain qui connaissait et fréquentait le plus d’homosexuels, en toute connaissance de cause. La plupart des Présidents viennent des milieux juridiques, financiers, politiques ou diplomatiques, où on rencontre peu d’homosexuels déclarés. Mais Reagan venait d’Hollywood, du monde du spectacle – même si c’était un piètre acteur et un mauvais président du syndicat des acteurs ! Non seulement il connaissait beaucoup de gays, mais plusieurs de ses amis sont morts du sida. Et pourtant, il n’a rien voulu faire. Voilà ce que je trouve impardonnable ! (…)

 

 

irving-a-moi-seul-bien-des-personnages.jpg

 


Concernant la procréation médicalement assistée, je connais beaucoup de gays et de lesbiennes qui ont des enfants. Et ils doivent tellement lutter pour cela que ces enfants sont forcément et profondément désirés et aimés. Ce prétendu souci des enfants n’est qu’un prétexte pour s’opposer à l’égalité des droits. De même que les partisans de la ségrégation raciale avaient toujours des raisons à faire valoir pour justifier que les noirs utilisent d’autres toilettes que les blancs ou s’assoient ailleurs dans le bus. Mais aucune ségrégation n’est compatible avec l’égalité. On invoque le danger encouru par cette grande institution exemplaire : la famille hétérosexuelle. De qui se moque-t-on ? Regardez les grands classiques de la littérature : qu’y a-t-il d’exemplaire dans la famille d’Œdipe ou de Hamlet ? Et aimeriez-vous être l’enfant de Charles et Emma Bovary ? Nous avons derrière nous des siècles de preuves des ravages causés par le mariage hétérosexuel et le modèle familial. Alors prétendre que les hétéros constituent un exemple à suivre, c’est de la foutaise ! Il y a d’innombrables enfants de couples hétérosexuels qui ont eu leur vie foutue en l’air par une famille dysfonctionnelle. Mais, pour un enfant, ce qui est contre nature, ce n’est pas d’avoir deux pères ou deux mères, c’est de venir au monde sans être désiré et d’en pâtir, de se sentir un fardeau, de grandir avec des parents absents ou dans une ambiance pathogène, au lieu de se sentir constamment aimé et désiré. Comment oser prétendre que les hétéros sont plus aptes à élever un enfant ? Sur la base de quelles preuves ? Certainement pas celles qu’offre la littérature. »

 

* L’un des successeurs de Reagan, Bill Clinton cherche à faire avancer les choses

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog